Développé à Marseille par un médecin militaire, le concept qui permet d'effectuer des analyses biologiques sur le terrain, est acquis par le company builder Quattrocento qui crée une filiale dans la cité phocéenne. Et qui veut équiper massivement les pays africains afin de lutter contre les maladies tropicales.

Lire la suite : https://marseille.latribune.fr