Crédit photo : http://biocellvia.com

La medtech originaire de Marseille fait de sa solution numérique un élément disruptif dans l'analyse de l'efficacité des candidats médicaments en phase pré-clinique. La levée en cours – pour un montant de 1 M€ – doit lui permettre d'accélérer la R&D ainsi que son installation aux Etats-Unis.

31 % des échecs sur les candidats médicaments en phase clinique sont la résultante de molécules qui ne fonctionnent pas sur la pathologie adressée.

Lire la suite : https://marseille.latribune.fr