Crédit photo : http://www.sp3h.com

Créée en 2005, l’entreprise aixoise a développé un scanner miniaturisé capable d’analyser la qualité d’un carburant en temps réel. Ses premiers produits devraient être commercialisés cette année auprès d’industriels de la pétrochimie, de l’aéronautique mais aussi de l’agro-alimentaire.

Si SP3H a été créée il y a quatorze ans, son idée était en germe depuis bien longtemps. Alain Lunati, son fondateur, a d'abord travaillé une dizaine d'années dans le domaine du pétrole dont  il analysait la qualité en temps en réel à l'aide d'analyseurs infrarouges "gros comme des armoires" et pour le moins onéreux puisqu'il fallait compter environ 150 000 euros l'analyseur.

Lire la suite : https://marseille.latribune.fr