La medtech basée à Aix-en-Provence, qui adresse les maladies vasculaires, publie une étude qui démontre l'efficacité de sa prothèse endovasculaire utilisée dans les cas d'anévrisme de l'aorte abdominale. Une bonne nouvelle qui pourrait signifier le début du parcours menant à la mise sur le marché à horizon 2021.

Lire la suite : https://marseille.latribune.fr