Starmed veut devenir le « chaînon manquant » des soins d’urgence

Située à Marseille, la start-up qui propose des produits stoppant les hémorragies veut jouer un rôle dans les premiers secours. Ciblant le marché français, cette TPE encore "artisanale " entend développer ses moyens financiers et humains.

C'est auprès des militaires en Iraq que Joël Mercier, alors électronicien prestataire de l'armée, découvre les poudres hémostatiques, c'est-à-dire arrêtant les hémorragies, produites essentiellement aux Etats-Unis et en Allemagne.

Lire la suite : https://marseille.latribune.fr

2018-06-10T19:39:38+00:00 12/06/2018|Economie|

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Action interdite. Merci.