L’un des derniers pastis 100% marseillais cherche à mieux s’exporter

Par Cristalanis [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], de Wikimedia Commons

Et si, au lieu du fameux 51, vous tentiez « Un Marseillais » ? Depuis 1962, une entreprise artisanale fabrique ce pastis 100 % made in Marseille, dans le quartier de la Blancarde. « Mon arrière-grand-père l’avait fondée en Algérie, pour proposer une anisette typique d’Alicante, la Paloma, très demandée par la communauté espagnole », raconte Maristella Vasserot, directrice générale de  Cristal Limiñana.

Lire la suite : www.20minutes.fr

2018-10-08T10:10:51+00:0009/10/2018|Economie, Société|
error: Action interdite. Merci.